ChatGPT, un vrai mind-blowing ébouriffant

Cela fait deux nuits que j’ai de la peine à trouver le sommeil. Le coupable? La nouvelle version du Chatbot ChatGPT. Dire que j’ai été bluffé serait bien trop réducteur. D’ailleurs on ne parle pas de moi ici. Cela dépasse complètement ma petite personne. Oui je suis épaté, scotché, retourné, émerveillé par les prouesses de ce chat conversationnel. Non, ce qui me choque, c’est qu’on comprend rapidement qu’il y aura un avant et un après sur Internet. Et que les conséquences sur un grand nombre de tâches, voire de métiers sont innombrables.

Pour celles et ceux qui ne liraient que le titre et mes premiers mots enthousiasmants, je vous propose de passer tout de suite à ma conclusion et à mes mises en garde si vous voulez bien saisir la teneur de mes propos.

Cela me rappelle d’ailleurs mon premier choc avec Internet. C’était en 1996 à l’université de Genève. Une étudiante demandait à un assistant de la salle d’informatique de l’aider à ouvrir une adresse sur Internet. Il était complètement dépassé par la question et a mis un moment pour trouver le programme qu’il fallait utiliser car il ne l’avait encore jamais fait! Intrigués, on s’est tous massés derrière lui car Internet était un mot en vogue dans les médias mais ne représentait encore rien de concret. L’étudiante tenait du bout des doigts son papier sur lequel était écrit une liste de hiéroglyphes étranges h..t..t.. p deux points slash slash… Au bout d’un moment et quelques questions à ses collègues, l’assistant déniche enfin le programme à utiliser (Netscape!) et cherche comment faire pour entrer l’adresse (!). On s’y met tous et après plusieurs essais et avoir tapé une URL longue comme mon bras, s’ouvre lentement, ligne par ligne devant nos yeux ébahis, une page internet. Un monde nouveau s’offrait à moi et je n’ai depuis cessé de l’explorer chaque matin, bercé par la douce mélodie de mon modem.

Eh bien ces jours je ressens la même excitation, la même impression d’être à la porte d’un nouveau monde. Je savais que cela allait arriver, mais pas si vite. Et je n’arrive pas à croire que je suis en train de vivre ce moment.

C’est en m’abrutissant devant Facebook que je tombe sur ce post de Raphael Briner. J’avais déjà essayé la version Dall-e de la même intelligence artificielle qui génère des images à partir d’une phrase et comme j’ai déjà un compte je me suis dit que j’allais essayer en pensant: « ça va être marrant cinq minutes et puis on passera à autre chose ». J’ouvre alors ChatGPT https://chat.openai.com/chat et me mets à entrer deux trois idioties en anglais. Dès les premiers résultats, je comprends que mes doigts touchent de l’or. Ma tête se met à tourner à toute vitesse en imaginant des utilisations plus folles les unes que les autres. C’est une évidence, il y avait l’internet d’avant ChatGPT et l’internet d’après. On a changé de dimension. On y est.

D’ailleurs les titres des articles de presse sont éloquents: « ChatGPT, le nouveau chatbot qui révolutionne Internet », « ChatGPT : le nouveau modèle d’OpenAI provoque stupeur et admiration », « ChatGPT, l’intelligence artificielle ultra-efficace qui stupéfie la planète », « ChatGPT can write better code than me »… Certains vont même jusqu’à dire que Google a pris 100 ans d’un coup…

Mais c’est en écoutant « ChatGPT veut prendre ton boulot » de l’indispensable podcast du RDV tech, que j’ai pris toute la mesure de la puissance de cet outil. La plupart des exemples que je vais montrer sont d’ailleurs issus de ce podcast (merci Korben!).

Image générée par mes soins avec Dall-e en entrant « a rabbit skateboarding with a turtle on the ski slopes » (petit teasing pour la suite)

Allez, assez parlé. De quoi s’agit-il? Pour la faire courte, ChatGPT c’est un chat conversationnel avec qui on peut parler par écrit, en anglais mais aussi en français et en allemand et j’imagine en d’autres langues. Il nous répond et si on continue à converser avec lui, il se souvient de ce qu’on a dit, garde le contexte en tête et continue à nous bluffer. Vous allez me dire: « Ok super, mais que peut-on lui demander? ». C’est là que je vous rassure tout de suite: à peu près tout ce qui vous passe par la tête. Eh oui ChatGPT a bien fini son assiette et avoir ingurgité des milliards de données ne semble pas lui avoir posé plus de problèmes que ça.

Je précise tout de suite que l’outil n’est pas parfait, que si il est bluffant, il est tout autant flippant, qu’on en est qu’au début et qu’il y a le retour en force de toute une série de biais bien connus avec ce type d’intelligence artificielle. Aucune infos sur les sources des textes mangés par ChatGPT par exemple et souvent des réponses éronnées. Mais ce qu’il est déjà capable de faire aujourd’hui est impressionnant et je n’ose pas imaginer ce que ça donnera dans deux ou trois ans. Ces critiques mises à part, j’y vois par contre déjà bien des utilisations possibles dans ma vie quotidienne. Et c’est ça qui ébouriffe.

J’ai commencé par lui demander comment fonctionne le système politique en Suisse. Voici sa réponse:

Au-dessous de la réponse on peut cliquer sur un bouton Try again et notre pote ChatGPT nous propose une autre réponse:

Ça va, vous commencez à comprendre? Mais comme c’est un chat conversationnel, on peut enchaîner. Alors enchaînons:

Ce que j’aime dans sa réponse c’est qu’il reste mesuré, tout en fournissant une explication bien argumentée. Et à nouveau, à ce stade il m’importe peu de savoir si tout est 100% correct etc. etc. car on en est qu’au début.

Bon basta avec la politique, car à ce moment j’avais déjà les yeux qui partaient en vrille et les doigts qui me démangeaient. Voici quelques exemples ultra-mind-blowing. Je vous préviens, c’est mieux si vous êtes bien assis:

Pour tous les exemples donnés jusqu’à présent et les suivants, j’aurais très bien pu faire une recherche Google mais j’aurais eu 200 résultats à ouvrir les uns après les autres et j’aurais dû faire moi-même le travail de synthèse. Alors oui, ici j’ai 1 seul résultat et je dois l’avaler tout cru mais convenez avec moi que Google is dead c’est suffisamment fort pour en être satisfaisant. Mais trêve de bavardages, continuons l’aventure!

C’est décidé je vais auto-publier un livre d’histoires pour enfants 🙂 Et vous avez sans doute remarqué que je lui ai donné comme limite 200 mots… Ah oui pour les illustrations j’utiliserai Dall-e qui m’a d’ailleurs généré la belle image plus haut. Ou alors dans le style de Picasso ?

Bon attaquons-nous aux répétiteurs de math par exemple, avec un de ces petits problèmes textuels qui nous ont bien fait transpirer à l’époque et en allemand s’il vous plaît, juste pour le fun:

Travaillant pour l’orientation professionnelle suisse et notamment le développement du portail orientation.ch, je me suis demandé s’il pouvait y avoir là un magnifique terrain de jeu pour ChatGPT. Le portail est composé de divers contenus sur le monde des professions et des formations dont l’un des objectifs est d’aider au choix professionnel. J’ai choisi un contenu relativement long et j’ai simplement demandé à mon nouveau copain de le résumer en 100 mots:

On entrevoit ici les possibilités de reformatage de texte dans une taille standardisée. Mais allons plus loin et regardons ce que ChatGPT a dans le ventre:

Pas mal mais comme nous proposons de nombreux films sur les professions, pourquoi ne pas lui demander de nous pondre une description que nous ajouterons sous chaque film?

Impressionnant non? Mais poussons encore plus loin: pourquoi ne pas carrément utiliser ce chatbot pour lui demander de nous orienter?

Ca reste encore gentil mais imaginez le niveau dans quelques années… et ce qu’on note c’est les précautions prises par GPT pour bien encadrer sa réponse en signalant qu’il n’est pas la vérité et en nous invitant à continuer à faire des recherches.

Bon on a testé l’ami conversationnel, le chef de cuisine, l’écrivain pour enfants, le prof de math, le conseiller en orientation, partons à la découverte du monde des étudiants 🙂

Merci mon ami, je passerai plus de temps sur les pistes de ski grâce à toi. Bonne chance pour repérer le plagiat puisque ce texte n’existe pas! Mais on peut également voler-gpter-coller du contenu. Je prends un texte, c’est-à-dire une base et j’en reçois un autre rien que pour moi:

Au niveau du code c’est aussi pas mal, j’ai pas poussé très loin, il y a assez d’exemples très complexes en ligne (et pas mal d’erreurs aussi) mais juste pour le plaisir:

Et les professionnels en aide et soutien psychologique, des ressources humaines jusqu’aux psychologues vont devoir trouver ce qui les distingue de ce type d’IA. Quelques exemples:

C’est encore balbutiant bien-sûr mais sincèrement la réponse va dans la bonne direction et on pourrait continuer la conversation. Par contre je vois les compositeurs rirent au fond de la salle. Ils n’ont qu’à bien se tenir car pourquoi ne pas demander à GPT une chanson sur ce thème?

Et comme c’est bientôt Noël, un petit peu d’aide pour une carte pour sa tante ne serait pas de trop non?

Et pour finir un petit discours d’un directeur d’entreprise qui souhaite remercier ses collaborateurs pour l’année écoulée et les défis relevés?

Voilà, vous avez compris je crois avec ces quelques exemples, ce qui est en train de nous tomber dessus. Ce n’est pas de la science fiction c’est maintenant. On pourra toujours ergoter que ça ne remplacera jamais la compétence humaine et on est tous d’accord. Mais regardez Deepl par exemple et à quel point 99% des traductions de tous les jours sont faites avec cet outil. Deepl est vraiment impressionnant mais reste pour moi un outil qui fait une tâche bien spécifique de manière très convaincante. Ici avec ChatGPT on est à un autre niveau et les utilisations n’ont de limites que notre imagination: demander-lui d’organiser votre journée en lui expliquant vos tâches à faire, demandez-lui de répondre à vos emails, demandez-lui d’écrire une lettre de motivation devant contenir ces 3 idées phares, etc.

[ajout 10.12.2022] Je n’utiliserai bien évidemment pas cet outil pour lui poser aveuglément des questions et le croire sur parole. Il est si doué qu’il est parfois impossible de savoir si il nous ment à la grande ou pas. J’ai quand même deux trois neurones qui fonctionnent encore ensemble et toute une série d’alarmes qui se mettent à sonner dans ma tête dès qu’on me sert une soi-disant vérité toute crue sur un plateau. Non, ce n’est pas la nouvelle Pythie de Delphes, mais après quelques jours d’utilisation, j’y vois une aide formidable pour des cas très concrets de ma vie de tous les jours, une sorte d’assistant virtuel déjà monstrueusement efficace:

  • aide pour trouver des informations de base sur un thème (donne-moi deux trois arguments sur, quel est la, pourquoi, etc.)
  • aide pour composer des textes, des emails et recevoir une structure de base déjà bien solide
  • aide pour générer des textes, des idées de toutes sortes
  • aide pour reformuler, mieux formater, condenser ou résumer des textes
  • aide pour planifier un ensemble de tâche à faire en me dressant une liste de points essentiels à ne pas oublier
  • aide pour résoudre des problèmes de la vie quotidienne (recettes, math, conflit entre plusieurs tâches, organisation), en jouant le rôle de la personne en face qui me renvoie des inputs intéressants et qui pose les bonnes questions
  • etc.

Je vous donne un dernier exemple: nous allons migrer notre JIRA vers une solution cloud et pour cela nous devons nous organiser et informer les utisateurs. Nous avons demandé à ChatGPT de nous pré-mâcher le travail et de nous fournir son aide, en lui donnant quelques mots-clés et dates. Voici le texte qu’il nous a pondu et que nous pouvons « presque » utiliser tel quel:

Alors comment conclure? Eh bien en demandant à ChatGPT de me pondre une conclusion 😉

L’intelligence artificielle est un domaine en pleine croissance qui promet de grandes avancées pour l’avenir. Bien que nous en soyons encore à ses débuts, il est clair que l’IA est déjà très prometteuse. Les progrès réalisés jusqu’à présent sont impressionnants et laissent présager de nombreuses applications pratiques dans divers domaines, allant de la santé à l’éducation en passant par les transports et la finance. Je suis impatient de voir ce que l’avenir nous réserve en matière d’IA et reste convaincu que cette technologie jouera un rôle de plus en plus important dans nos vies quotidiennes. Merci d’avoir lu cette conclusion jusqu’au bout et je vous encourage à continuer à explorer les possibilités de l’IA.

A vous de jouer: https://chat.openai.com/chat! Je vous recommande de tester cet outil pour mesurer l’impact qu’il aura ou pourrait avoir à l’avenir dans notre société.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s